Histoire de
Flight Simulator

Découvrir l’histoire de Flight Simulator

Avant d’entrer dans les détails sur la façon de tirer le meilleur parti de votre simulateur de vol, explorons l’histoire de Flight Simulator et la façon dont il a évolué au fil des années et dont il est devenu aussi prolifiques et emblématiques.

Voici donc l’évolution du simulateur depuis 1982, l’année officielle de sa naissance. Vous pouvez aussi consulter l’article sur la simulation de vol, disponible sur Wikipedia.

1982 - Flight Simulator 1

La simulation de vol a commencé au même moment ou le Concorde a fait son premier vol commercial et lorsque la Nasa a dévoilé sa première navette spatiale, en 1976.

Deux colocataires de l’Université de l’Illinois, Bruce Artwick et Stu Moment, ont écrit une série d’articles portant sur un programme d’infographie 3D. L’intérêt grandissant, des abonnés au magazine voulaient acheter le programme, le duo a alors créé Sublogic Corporation.

La société a commencé à vendre des simulateurs de vol sur des plates-formes telles comme Intel 8080, Altair 8800 et IMSAI 8080. Elle a ensuite lancé Flight Simulator 1.0 sur l’ordinateur Apple II puis sur le TRS-80.

Microsoft a commencé à manifester son intérêt envers le simulateur de Sublogic Corporation en 1981. C’est en 1982 que Flight Simulator 1.0 est paru.

La version pour PC IBM est sortie en 1982. Les graphismes étaient améliorés et sont apparues les conditions météos variables ainsi qu’un système de gestion des coordonnées qui restera en place jusqu’à la version 5. 

1984 - Flight Simulator 2​

Le simulateur est resté relativement inchangé dans sa version 2.0, mais quelques ajustements ont été réalisés : prise en charge du joystick et de la souris, améliorations graphiques (prise en charge des moniteurs RVB et écrans LCD ultérieurs).

Microsoft a également profité de cette nouvelle version pour étendre sa couverture à l’ensemble des États-Unis. Toutefois, les aéroports sont restés limités à ce qui était inclus dans la version initiale.

1988 - Flight Simulator 3

Dans cette version, Microsoft a vraiment élargi le contenu du simulateur avec des avions supplémentaires comme le Learjet 25, le Cessna Skylane et le Sopwith Camel et l’utilisateur peut, pour la première fois, afficher plusieurs fenêtres et angles de caméra semblables à ce que nous avons l’habitude d’utiliser aujourd’hui (de haut en bas, spot, spot verrouillé, tour).

1989 - Flight Simulator 4

Dans cette version sortie 1 ans après la précédente, Microsoft a intégré des améliorations comme les modèles d’avions nettement améliorés et la possibilité de définir des trajectoires préenregistrées que le trafic aérien et terrestre suivrait – les éléments de base du trafic IA.

Le simulateur devenant populaire, une série de produits complémentaires ont été produits pour cette version, comme la possibilité pour les utilisateurs de créer leurs propres avions qu’ils pourraient ensuite distribuer sur Internet.

1993 - Flight Simulator 5

Cette version a permis d’utiliser des composants texturés dans le simulateur, et a permis ainsi, d’ajouter une dimension plus réaliste.

Ce bon technologique a rendu obsolètes tous les décors et avions complémentaires existants jusqu’alors.

Des améliorations significatives ont également été apportées au niveau du système météo et de l’IA. C’est dans cette version que les fichiers de scènes type “BGL” sont apparus.

1996 - Flight Simulator 95

Dans cette version, les nouvelles fonctionnalités incluaient un avion supplémentaire (EXTRA 300) et des détails tridimensionnels améliorés qui rendaient les emplacements géographiques plus facilement indentifiables.

1997 - Flight Simulator 98

Cette version s’est vue enrichir d’un hélicoptère Bell 206BIII JetRanger et un Cessna 182 révisé avec des modèles de vol mis à jour et des modifications graphiques ainsi qu’un Learjet 45.

Microsoft a notamment amélioré l’interface et le processus utilisateur pour ajouter avions et décors complémentaires.

La nouveauté de cette version était l’arrivée de 45 villes détaillées et l’augmentation du nombre d’aéroports modélisés (3000 au lieu de 300 dans la version précédente).

Le joystick Microsoft Sidewinder pro avec retour de force est pris en charge dans cette version. La technologie DirectX a permis de prendre en charge le potentiel des cartes vidéos 3D. L’expérience de l’utilisateur (effets météorologiques et points de vue de la caméra plus dynamiques) était très clairement améliorée.

1999 - Flight Simulator 2000

C’est ici la première version dans l’histoire de Flight Simulator, où Microsoft proposait deux éditions différentes : une version standard et une version professionnelle incluant des avions supplémentaires.

Le simulateur présentait également des graphismes améliorés et introduit l’élévations 3D qui permettaient d’ajuster l’élévation des paysages.

L’IA a été améliorée afin que le trafic s’arrête pour éviter les collisions lors des mouvements au sol et le GPS a été intégré.

La météos s’est également vue améliorée avec l’ajout des précipitations et de la possibilité de télécharger des conditions météos réelles.

Les avions proposés comprenaient également le Concorde et le Boeing 777. 17 000 nouveaux aéroports ont également été ajoutés, ce qui a permis à Microsoft de dire que quasiment tous les aéroports de la planète étaient inclus dans leur simulation en plus des documents d’aide à la navigation.

Cette version sera la dernière à prendre en charge les OS Windows 95 et Windows NT 4.0.

2001 - Flight Simulator 2002

Cette version offrait des performances supérieures et incluait plusieurs fonctionnalités visuelles dont des points de vue personnalisés (perspective des pilotes dans le cockpit par exemple), des effets d’inertie et la possibilité de limiter les FPS ce qui permettait de réduire les “lags d’image”.

2003 - Flight Simulator 2004

A Century Of Flight

Cette version est aussi connue sous le nom de FS9. Elle a célébré l’histoire de l’aviation à travers des dates importantes et a notamment été publiée pour célébrer le 100ème anniversaire du premier vol des frères Wright.

Cette version incluait plusieurs avions historiques (le Wright Flyer, le Ford Tri-Motor, le Douglas DC3 etc).

Le moteur météorologique était amélioré et permettait de fournir des nuages en 3D et des conditions météorologiques locales s’appuyant sur les données météos issues de stations locales.

L’autogen s’est également vue enrichir, les communications ATC étaient améliorées et les cockpits virtuels interactifs étaient bien mieux modélisés.

2006 - Flight Simulator X (FSX)

Cette version a vue son nombre d’avions réduit par rapport à sa version précédente, mais ils étaient nouveaux dans le simulateur (Airbus A321, Maule Orion et CRJ700).

La prise en charge multijoueur était améliorée et a permis à deux utilisateurs de piloter un seul avion et à un autre utilisateur de simuler le rôle de l’ATC via les éditions Deluxe et Gold.

Un pack d’extension appelé «Acceleration Pack» a été publié en 2007 et a ajouté de nouveaux avions, des missions et d’autres améliorations de qualité.

En 2014, Dovetail Games a annoncé pouvoir distribuer le simulateur sur Steam. Nommée Flight Simulator X: Steam Edition, cette version correspondait à l’édition Gold de FSX accompagnée du pack d’extension Acceleration Pack.

2010 - P3D

En 2010, Lockheed Martin annonce sa négociation avec Microsoft qui a pour but d’acheter le code source des produits Microsoft ESP qui forment la version commerciale appelée “Flight Simulator X SP2”.

Le 17 mai 2010, Lockheed Martin annonce que son nouveau produit, basé sur le code source de l’ESP, va se nommer “Prepar3D”. Lockheed Martin recrute plusieurs membres de ACES Studios qui était le studio de développement de Flight Simulator X pour poursuivre le développement de Prepard3D. Du fait de sa rétrocompatibilité, la plupart des addons Flight Simulator X fonctionnent avec Prepar3D sans aucun réglage particulier.

histoire de flight simulator

2020 - Flight Simulator 2020

Dans l’histoire de Flight Simulator, le dernier né est aussi la version la plus avancée technologiquement du simulateur à ce jour.

En utilisant des données, des outils et une technologie jusque là inconnue, Microsoft espère offrir l’expérience de simulateur la plus authentique possible.

Avec la plus grande gamme d’avions, des aéroports fabriqués à la main et le système météorologique le plus avancé disponible, les simmers pourront explorer le monde d’une manière jamais vue auparavant.

Il s’agit d’un véritable saut générationnel dans le logiciel pour offrir l’expérience ultime de simulation de vol.